Croix, calvaires, petits oratoires.

 

Si la culture chrétienne a modelé notre civilisation occidentale, elle a tout particulièrement exercé son ascendant dans les campagnes les plus reculées. Le plateau des 1000 étangs n’a pas échappé à cette influence, comme peuvent en témoigner les quelques 600 croix, calvaires et oratoires qui bordent ses routes et ses chemins.

Quelles que soient les croyances de chacun, on ne peut rester insensible à ces témoins muets d’un passé parfois très ancien.

Certaines croix étaient là, déjà, lorsque se sont joués autour d’elles de dramatiques évènements que l’histoire du Plateau a retenus ( ). On a confié à d’autres des amours trahis, des espoirs déçus, de grandes douleurs. Elles ont été implorées pour la réalisation d’un désir secret. Peut-être leur a-t-on même rendu grâce pour une faveur obtenue ?

C’est parce que ces croix, aujourd’hui encore nombreuses, sont presque devenues « invisibles » tant on passe vite à côté d’elles que cette page a vu le jour.

Il n’y a ici aucune volonté d’exhaustivité, mais seulement le désir de vous en faire rencontrer quelques-unes et peut-être de vous les faire aimer à la faveur d’une visite virtuelle ou réelle.

Si vous découvrez ces croix ou d’autres dans « la vraie vie », assoyez-vous à leur pied quelques instants, laissez vagabonder votre imagination et surtout laissez-vous imprégner par la musique qui s’en dégage. Quelles que soient nos convictions profondes on se souviendra de ce moment.