Esmoulières

« Des terrains rendus mous par l’humidité » ont donné son nom à Esmoulières. Cela évoque les dizaines d’étangs qui parsèment le territoire de la commune, mais passe sous silence la présence aussi de nombreuses et belles prairies sèches.

Ce n’est pas le cœur du village qui nécessairement vous séduira, mais les pittoresques hameaux alentours logés dans la mosaïque des étangs.

Pour profiter pleinement des beautés de cette région, munissez-vous d’une carte, quittez la route des 1000 étangs avant « la Saulotte » et cherchez le « Pré Temeloup », les « Saulieux » ou autres « Es Vouhey »…

Envie de balade, testez le circuit d’Esmoulières.

La légende du plateau des 1000 étangs : un trésor enfoui.

Un vieux magicien qui savait changer le plomb en or voyageait toujours avec un coffre rempli d’un fabuleux trésor. Un soir de Noël, en pleine tempête de neige, il arriva au bord d’un étang. Non loin il aperçut une énorme pierre haute comme deux hommes derrière laquelle il put s’abriter. Sachant que des voleurs rodaient dans le coin, il pensa:  « je dois cacher mon trésor. »

Il prononça une formule magique pour faire apparaître son serviteur, un géant invisible. Le géant souleva le gros caillou d’une main et le magicien déposa son coffre plein d’or. Puis le géant remit tout en ordre.

Le lendemain, le magicien décida d’aller jusqu’au bout du monde mais de laisser son or enfoui afin de voyager le cœur léger. Il dit au géant invisible : « pendant mon absence, la nuit de Noël, au douzième coup de minuit, tu lèveras la pierre, tu la lanceras dans l’étang, tu ouvriras le coffre, tu compteras les pièces en les faisant sonner une à une et tu refermeras le tout. »   » Oui, maitre » répondit le géant invisible. Et l’homme partit rassuré dans des terres lointaines. Mais jamais, il ne revint.

Chaque nuit de Noël, si tu braves le froid et la neige, tu apercevras la grande pierre qui s’élève par magie dans les airs pour se rendre vers l’étang et s’y baigner un court instant. Et tu entendras le bruit étrange des pièces d’or qui tintinnabulent. C’est le géant invisible qui compte le trésor afin de tenir la promesse faite à son maitre.

Ambiance d’automne et de printemps autour d’Esmoulières.

 

D’Esmoulières à Faucogney

A la sortie d’Esmoulières, la pente s’accentue, on laisse le plateau (« les d’ssus ») derrière soi et on plonge dans un premier temps dans le vallon du Beuletin, suivi de la vallée du Breuchin. La route offre une belle vue sur Saphoz, où subsistent quelques fermes traditionnelles et une grosse maison de forme carrée datant du XIVème siècle.